Découvrez le vrai coût du désengagement d’un salarié …

Ecrit par dlatreille

15 February 2019

Blog | zideeup

#economie | #entreprise

L’engagement, facteur n°1 de la performance

Année après année, le constat est là : l’engagement des collaborateurs fait partie des préoccupations majeures des directions d’entreprise. Et il apparaît de plus en plus évident que l’engagement des collaborateurs dans leur activité conditionne la performance de l’entreprise. Et cette relation de cause à effet a même été chiffrée.

D’après l’IBET 2018*, le mal-être au travail coûte 13 340€ par ans et par salariés !

L’IBET est littéralement l’indice de bien être au travail. La statistique est fondé sur le secteur privé (18,3 millions de salariés) et révèle un coût du désengagement réciproque et de non-disponibilité de l’ordre de 13 340 € par an et par salarié (en hausse de 6% par rapport à 2017).

Le niveau de l’engagement est traditionnellement plus faible en France que dans d’autres pays : les enquêtes situent invariablement la France dans le peloton de queue. Par ailleurs on imagine facilement que les inquiétudes liées au crise sociétale et économique de la période actuelle renforce la distanciation par rapport à l’entreprise.

Cette tendance se confirme puisque le rapport Gallup 2018** a récemment évalué que 69% des salariés français se disent “non engagés” correspondant à un coût total du désengagement au travail en france estimé à 97 milliards d’euros cette année

entraînant turn-over, absentéisme, accidents du travail…

Les entreprises doivent clairement repenser l’approche facteur humain

Cette relation entre engagement et performance s’inscrit dans une dynamique plus globale : c’est l’épanouissement du salarié au travail qui rend possible un engagement durable de sa part dans son activité. Cette double logique “économique – sociale” est pourtant contraire aux logiques traditionnelles du passé.

Les Hommes et les Femmes qui composent l’entreprise ont trop longtemps été vus comme des coûts, des contraintes, qui remplissent des lignes économiques que l’on cherche sans arrêt à optimiser de façon purement analytique et comptable.

Il sont de toute évidence à considérer comme des ressources, et même des investissements! Ils sont les actifs les plus importants : détiennent la culture, le savoir, l’expérience, le vécu, cela n’a pas de prix !

Si nous mettons les salariés dans les meilleures conditions, par le confort au travail, l’accroisement des compétences, et l’intégration. Nous sommes certains que leur efficacité au travail sera multipliée, et eux-mêmes en sortiront meilleurs, grandis.

Ainsi, à l’inverse de ce que l’on pourrait croire, investir sur leur employabilité est une garantie de fidélisation des talents ! De plus l’attractivité de l’employeur est de plus en plus basée sur les réalités objectives vécues par ses salariés et non sur les promesses “marketing” que l’on pourraient lire sur les offres de poste ou sur les sites institutionnels.

A l’instar des évaluateurs de restaurants, hôtels, … que l’on connaît et utilise tous, il existe des sites comme glassdoorchoosemycompany, viadeo ou encore les réseaux sociaux qui permettent la notation et ce sont les collaborateurs qui en sont soit les premiers ambassadeurs ou détracteurs !

Encore plus médiatisé, il existe maintenant des classement des entreprises où “il fait bon travailler”. Ces classements font aujourd’hui références tels que Happyatwork ou GreatPlaceToWork, et sont de plus en plus suivis par les candidats et les talents pour choisir leurs prochaines destinations entreprises idéales.

Voyons dans les procchains articles ce que nous apprennent ces différents classements sur les attentes des salariés.

Article écrit par Denis Latreille Pour le site :  Zideeup

Articles Zideeup

Démarche en 3 étapes pour développer l’engagement des salariés

Démarche en 3 étapes pour développer l’engagement des salariés#engagement | #solutionPour développer l’engagement des salariés, il y a 3 étapes essentielles à mettre en oeuvre. La première étape : être en capacité d’avoir une mesure objective du niveau d’engagement...